Aidez les scientifiques à mieux comprendre
les proliférations des micro-algues
du genre Ostreopsis

Les proliférations des micro-algues du genre Ostreopsis peuvent entrainer des irritations cutanées, respiratoires et oculaires sur des promeneurs ou des personnes vivant en bord de mer. Il est difficile de savoir s’il s’agit d'une réaction allergique ou d'une intoxication, mais en aucun cas il ne s'agit d'une maladie infectieuse. Ces proliférations sont parfois visibles sous forme d’agrégats mucilagineux marron, recouvrant le fond de la mer ou visibles à la surface de l'eau.

La communication entre les scientifiques et le public est essentielle pour informer la population, pour détecter les cas de contamination par Ostreopsis et pour mieux comprendre le phénomène. Les personnes affectées peuvent ainsi communiquer avec les scientifiques en envoyant un email à .

Comment collaborer ?


Agrégats mucilagineux
sous-marins

Si vous ressentez des symptômes lorsque vous vous trouvez sur une plage, ou vous vous promenez ou que vous habitez en bord de mer et que ces symptômes coincident au moment où vous pouvez observer de la mousse à la surface de l'eau ou des agrégats mucilagineux marron au fond de l'eau, vous pouvez collaborez avec les scientifiques de la façon suivante:

  1. Prenez une photo des macro-algues recouvertes par les agrégats mucilagineux sous la mer ou visibles à la surface de l'eau,
  2. Identifiez les symptômes (les scientifiques vous enverront par la suite un questionnaire plus précis,
  3. Contacter les scientifiques par mail à l’adresse suivante :

Les informations dont les scientifiques ont besoin sont très simples :
La date, l’heure et le lieu lorsque les symptômes se sont faits ressentir, une indication sur la météo et les conditions de la mer, et enfin les symptômes. Ces informations aideront les scientifiques à comprendre et mieux traiter le phénomène.

Les symptômes

Les symptômes peuvent se manifester par des picotements des yeux, des démangeaisons au niveau du nez et/ou de la gorge, le ressenti d’un goût métallique, une mucosité, une toux sèche, une fièvre, une irritation de la peau et un état de malaise général.
Normalement, ces symptômes diminuent rapidement (de 2 à 6 heures) en s’éloignant simplement de la plage, et ils disparaissent complètement en un ou deux jours sans prise de médicament.
Contactez-nous pour nous aider à recueillir les données qui serviront à la recherche.
Si vos symptômes sont importants et/ou si vous souhaitez un avis médical, contacter directement le Centre Antipoison de Marseille au 04.91.75.25.25.

Des agrégats mucilagineux en surface et sur le fond

Il existe beaucoup de types d’agrégats, mais ceux qui sont recherchés sont très spécifiques. Les agrégats produits par Ostreopsis sont marron et blanchâtres, font quelques cm à quelques dizaines de cm, avec des bulles d'air et des morceaux de macro-algues.
Sous la mer, les agrégats mucilagineux recouvrent les macro-algues, en leur donnant un aspect marron et uniforme. Les agrégats mucilagineux comportent des bulles d'air emprisonnées. Ils se désintègrent au toucher et rendent l’eau trouble comme s’il s’agissait de sédiment en suspension.
En cas de doute, envoyez-nous une photo afin que les scientifiques puissent l'identifier.