Etudes des zones de mouillage

Baie de Saint-Jean Cap Ferrat (France)
La zone RAMOGE comprend les régions les plus touristiques de France, de Monaco et d’Italie et est en particulier une destination privilégiée de la plaisance. Les impacts de cette activité sur l’environnement sont multiples : dégradation des fonds marins, rejets d’eaux usées, macros déchets etc. Ainsi plusieurs études scientifiques françaises et italiennes ont mis en avant les impacts des ancrages des bateaux de plaisance sur les fonds marins (herbier de Posidonie). Des études locales (Contrats de baie en région PACA, région ligure) ont également mis en évidence des destructions des biocénoses marines dans les zones de mouillages par de grosses unités de plaisance.

Baie de Villefranche (France)
La petite ou moyenne plaisance a fait l’objet pour la façade française méditerranéenne, d’une étude stratégique qui préconise en particulier la mise en place de zones de mouillages organisées, mais peu d’informations quantitatives et qualitatives existent pour la grande plaisance. De plus, les zones de mouillages organisés mise en place ne prennent pas en charge les bateaux supérieures à 24 m. Seuls les ports sont en mesure de les accueillir.

Il existe donc une demande de la part des collectivités françaises et de la Principauté de Monaco de mieux connaitre le mouillage de la grande plaisance pour mieux gérer cette activité. Par exemple, les Contrats de baie de la région PACA (Nice Côte d’Azur, Antibes, Lérins) dans le cadre de leurs actions sur la gestion durable du milieu, mentionnent spécifiquement cette activité.

En parallèle, la région ligure, qui connaît déjà ses sites de mouillage sensibles, souhaite pouvoir évaluer l’efficacité de sa gestion grâce à des indicateurs adaptés.

Site de Cap d'Ail (France)
Face au manque de connaissance, les membres de la Commission de l’Accord RAMOGE ont décidé, dans le cadre des activités du groupe de travail « Gestion Intégrée des Zones Côtières », de lancer une étude sur les mouillages de la grande plaisance.

L’ambition fixée pour cette étude est de servir d’outil pour tous les gestionnaires du littoral de la zone RAMOGE et au-delà tout en prenant en compte de l’état d’avancement des travaux de chacun des pays de l’Accord.

L’étude RAMOGE, finalisée en septembre 2012, établi un état des lieux de cette activité et propose des solutions envisageables pour la mise en place de zones de mouillages adaptées à la grande plaisance.

Mouillages de grande plaisance dans la zone RAMOGE de Marseille à Monaco Enjeux et stratégie - Rapport final

Etude méthodologique sur l’évaluation de l’état de conservation des herbiers à Posidonie soumis à une forte pression d’ancrage par les bateaux de plaisance