Voir tous les événements

Recensement des espèces patrimoniales à Monaco
mardi 7 août 2018

CESMM, Direction de l'environnement au chevet de la Grande nacre

L’Accord RAMOGE encourage la participation du public pour aider les scientifiques à mieux connaître la distribution de certaines espèces protégées comme le corb, le mérou la patelle ferrugineuse ou la Pinna nobilis, leur présence est un indicateur du bon état écologique du milieu.

Ce dimanche 5 aout, sous l’initiative de RAMOGE, le Club d’exploration  sous-marine de Monaco (CESMM) et la Direction de l’Environnement ont réuni leurs efforts, leur bonne volonté et surtout leur bonne humeur  pour recenser les grandes nacres (Pinna nobilis). Ce plus grand coquillage bivalve de la Méditerranée vivant le plus souvent dans l’herbier de Posidonie est  classé parmi les espèces menacées, rendues vulnérables notamment par les ancrages et les engins de pêche.

 La Direction de l’Environnement a choisi d’explorer la zone située au droit de la falaise du rocher, entre le musée océanographique de Monaco et l’entrée du port de Fontvieille afin d’acquérir des données utiles sur l’état de leur population dans cette zone.

Photo : Valérie Huet/Evaluation de la hauteur de la grande nacre                          Photo : Manuel Vitali/Mise en ligne des palanquées

             

Une quinzaine de membres du club de plongée se sont portés volontaires pour participer à une opération de science participative, qui consistait à quantifier et décrire l’état de ces grandes nacres.La Direction de l’Environnement qui encadrait cette opération avait préalablement établi un tableau afin que les plongeurs, munis de leur ardoise et de cette matrice puissent, au gré de leurs observations y  noter les informations utiles.

Le bilan de la mission est encourageant, en effet puisque presque 200 individus en bonne santé ont pu être identifiés.

Une analyse plus fine sera prochainement réalisée par la Direction de l’Environnement.

Le Secrétariat de l'Accord remercie tous les bénévoles pour leur collaboration et leur donne rendez-vous pour une prochaine campagne de science participative.

un grand Merci au CESMM