Gestion environnementale des ports de plaisance

Zone de mouillage Ramoge
RAMOGE reconnaît le littoral méditerranéen comme un milieu de très haute valeur patrimoniale et fixe un objectif permanent de préservation ou de restauration des écosystèmes littoraux.

Dans le cadre de l’accord RAMOGE, les façades maritimes de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, de la Principauté de Monaco et de la région Ligure constituent une zone pilote de lutte et de prévention contre les pollutions du milieu marin. Cet objectif général intègre d’autres préoccupations que la qualité de l’eau en considérant par ailleurs les trois enjeux économiques majeurs que constituent le tourisme, la pêche et les cultures marines, usages très directement dépendants du maintien de l’intégrité du milieu.

Port de Monaco
Au sein du secteur touristique, le nautisme et les ports de plaisance jouent un rôle économique important dans la zone RAMOGE. L'augmentation progressive de la taille des bateaux, l'amélioration continue des conditions d'accès et d'habitat dans les ports et du confort des équipements, ont favorisé la présence des équipages à bord, sans nécessairement encourager leur désir de sortie en mer. Ainsi, les ports ressemblent encore trop souvent à des ports-parkings, voire des parcs de résidences secondaires flottantes. Dans le même ordre d'idées, on assiste à l'accroissement de la fréquentation des zones de mouillages collectifs proches des ports fréquentés et, dans la plupart des cas, non organisées. Ces concentrations de bateaux et d'équipages, aux ports comme dans les mouillages légers, sont à l'origine de diverses pollutions qu'il convient de prendre en considération si elles contribuent significativement à la dégradation de la qualité des eaux littorales. C’est pourquoi la commission RAMOGE a réalisé en 2000, une étude pour connaître la situation des ports de plaisance du littoral frontalier de la France, de la Principauté de Monaco et de l’Italie, au regard de leurs impacts possibles sur la qualité des eaux et du milieu marin.

S’appuyant sur les résultats de l’étude, la commission RAMOGE, au regard des enjeux liés à la protection des écosystèmes littoraux dans la zone, conclut à la nécessité de renforcer les actions de protection de l'environnement dans les ports de plaisance. Parmi les propositions émises pour améliorer la situation environnementale, la Commission a retenu la réalisation d'un guide de management environnemental destiné à mieux gérer et exploiter les ports de plaisance dans le cadre d’un développement durable.

Un guide pour une démarche de management environnemental

A qui s’adresse le guide ?

Le guide de la Commission RAMOGE a pour objectifs de donner des éléments pratiques et opérationnels aux gestionnaires et exploitants de ports de plaisance du littoral méditerranéen pour concevoir et appliquer une politique d'intégration de l'environnement dans les activités portuaires (exploitation et entretien des installations et équipements portuaires) dans le cadre d'une démarche de management environnemental.

Engager et adopter une démarche de management environnemental, c’est :

Le management environnemental des ports de plaisance